Hommage à Raymond Lopez
 
 
 
 
Raymond Lopez
 
Un artiste ou plus exactement un faiseur d'art, un diseur de bonne aventure, un alchimiste des temps modernes. De ses mains, il modèle, il sculpte, il peint ce qu'il a dans sa tête: des rêves de Royaume, de Princesses, de Temples occupant les galaxies noires d'encre illuminée par des astres de lumière blanche. Tout ce qui lui tombe sous la main est bon pour lui : carton ondulé, bois, chiffon, dentelle, livres...
Il assemble, il triture, il trempe, il fašonne. Il redonne vie à des poupées aimées mais finalement oubliées, jetées...
Avec lui c'est un conte pour les enfants, de ses mains il en fait sortir Cendrillon de sa citrouille, elle devient Princesse aux chaussures de vair.
L'Alchimiste dose, un peu de ci, un peu de ša et c'est la potion magique, de tout ce bric-à-brac, il en ressort une Princesse.

Raymond Lopez n'est plus, il a disparu de la planète, il est allé rejoindre ses galaxies, ses princesses où assurément il en est le monarque. Il disait souvent en parlant d'un pauvre hère" Ne vous y trompez pas ! Chacun est prince quelque part"
 
 
Il était mon ami, il était notre ami, celui de la famille. Né le 10 Mai 1930 à Bordeaux, sa Burdigala tant aimée et qui l'a tant torturé, renié...Il est parti pour ailleurs le 22 Novembre 2003 à la suite d'une longue maladie qui n'est autre que la suite de sa vie errante et si je lui rends hommage aujourd'hui c'est une promesse tacite que je lui avais faite. Parler de son art, de ses embûches, de l'incompréhension des gens "bien intentionnés" de Bordeaux...de ses oeuvres qui lui ont été volées, pillées, bradées. Et je m'insurge ! Le web, la grande toile d'araignée du Net le saura et quiconque verra une de ses oeuvres dans le Bordelais, en Espagne ou ailleurs saura et dira "Voilà un pirate de Raymond Lopez"